Style Switcher

Layout type

Menu type

Header style

Footer style

Background for boxed layout

Background color:

illusion


Une progression lente de la retraite supplémentaire, malgré le coup d’arrêt porté aux régimes à prestations définies

Une progression lente de la retraite supplémentaire, malgré le coup d’arrêt porté aux régimes à prestations définies

Une progression lente de la retraite supplémentaire, malgré le coup d’arrêt porté aux régimes à prestations définies

3 mai 2015 – La DRESS a publié fin avril 2015 un numéro de « Etudes & Résultats » dédié à la Retraite supplémentaire.

Les cotisations collectées au titre de la retraite supplémentaire connaissent une progression particulièrement lente. Alors qu’elles représentaient 4,2 % des cotisations versées au titre des différents systèmes de retraite en 2005, elles n’ont évolué que jusqu’à 4,3 % en 2013, soit un total de 12,3 milliards d’euros, pour un encours total de 185,5 milliards d’euros;

En parallèle, les prestations versées au titre de la retraite supplémentaire constituaient 2 % de l’ensemble des prestations des différents systèmes de retraite en 2005, contre 2,2 % en 2013, soit un total de 6,7 milliards d’euros. Ces prestations sont majoritairement contractées sous forme de rente viagère. Le PERCO quant à lui représente à lui seul 72 % des prestations versées sous forme de capital en 2013.

Le fort recul des régimes « Article 39 » à prestations définies depuis 2009 est compensé par la progression du PERCO et de l’Article 83 (auquel est assimilé depuis 2010 le PERE).

Au total, à la fin de l’année 2013, 4 actifs sur 10 sont couverts par un produit de retraite supplémentaire, soit 11 millions de personnes. Parmi elles, plus de la moitié le sont dans un cadre collectif, via leur entreprise.

Plus d’informations